Réussir sa vie de colocation étudiante

Le logement en colocation étudiante est sans conteste un moyen de bénéficier d’un loyer moins cher, toutefois, il n’est pas toujours facile de s’adapter à une vie où beaucoup de choses sont à partager. Vivre la vie d’étudiant est une chose et vivre en tant que colocataire en est une autre. Pourtant l’un peut affecter l’autre. Avant de se lancer dans une telle aventure, le mieux à faire est de s’y préparer au mieux. Des règles d’or sont à ne pas négliger pour réussir sa vie en tant que colocataire.

Les inévitables dans la colocation

Il existe différentes sortes de colocation dont la colocation entre étudiants, colocation avec le propriétaire dans le cas d’une location chambre meublée chez l’habitant et la colocation intergénérationnelle. Quel que soit le type de colocation, l’étudiant doit s’acquitter de quelques responsabilités notamment au niveau financier. En général, les contrats de colocation incluent le partage du loyer, mais également de l’électricité, de l’internet. Certains propriétaires exigent parfois une assurance habitation.

Il est également important de connaître la loi sur la colocation pour éviter tout malentendu et ne pas faire des sous-entendus. Dans la colocation entre étudiants, selon la réforme indiquée dans la loi ALUR concernant un bail avec une clause de solidarité, si l’un des colocataires donne son congé, la solidarité s’arrête à l’arrivée d’un nouveau locataire. En l’absence d’un nouveau colocataire, la solidarité est dissoute après un délai de 6 mois. Cette nouvelle disposition est tout aussi bien valable dans tous les types de colocation que dans une colocation en logement étudiant.

Bien choisir son colocataire

Il est important de faire le choix de son colocataire, car la colocation implique le partage du quotidien. Si la colocation se passe entre amis, cela implique donc qu’elle ne se passe pas entre de parfaits inconnus. Mais lorsqu’il s’agit d’une colocation avec des personnes inconnues, il est tout de même difficile de prendre une décision. Pour une chambre chez habitant pour etudiant, le partage du quotidien est limité surtout dans un cas où le propriétaire et l’étudiant se trouvent à un étage différent. L’étudiant peut donc jouir de plus d’espace privé. Dans le cas de la colocation étudiante où la chambre elle-même est partagée avec d’autres étudiantes, avoir sa propre vie privée est plus compliqué.

Quelques règles pour réussir sa vie en colocation

Pour réussir la colocation, mieux vaut se comprendre dès le début et établir des règles de vie commune. Une bonne communication permet de mettre en place plus de discussion et éviter les sous-entendus. Pour le partage d’une chambre pour étudiante, il faut notamment se mettre d’accord sur les tâches au quotidien comme le ménage.

Par ailleurs, une vie d’étudiante, ce sont les visites, les amis, les soirées, les rentrées tardives. Pour établir une atmosphère sereine, la politesse et le respect sont indispensables. Il est important de se comporter en adulte responsable.

La plus importante des règles est sans doute de traiter son colocataire de la manière à laquelle on souhaite être traité. Avoir un colocataire présente beaucoup d’obstacles et parfois, il peut être difficile de régler les différends. Toutefois, s’en tenir à ces règles est la meilleure des solutions pour réussir sa vie en colocation étudiante.