Guide pour bien choisir son hébergement web

Un site web ergonomique doit être esthétique, intuitif et accessible à 99.9 %. Il est par conséquent primordial de bien choisir son hébergement web. Un hébergement de mauvaise qualité implique une plateforme web souvent indisponible, ce qui nuit à la réputation de l’entreprise et au référencement SEO. De plus, la dynamique de votre activité sera au ralenti notamment s’il s’agit d’un site e-commerce. Cet article vous indique quel sont les types d'hébergement qui existe et comment bien choisir son hébergeur.

Choisir un type d'hébergement adapté à vos besoins

Pour choisir un hébergeur web professionnel, il est important de déterminer au préalable le type d'hébergement correspondant à votre site web. On distingue principalement deux types d'hébergement : mutualisé et dédié. Opter pour un hébergement mutualisé consiste à partager le même serveur avec d’autres plateformes web. De ce fait, les ressources du serveur sont allouées aux différents sites et le trafic ainsi que l’espace disque seront limités. Cette option est la moins chère et convient aux sites web donc le trafic n’est pas élevé (sites vitrines de TPE ou PME).

L'hébergement dédié en revanche consiste à la location ou l’achat d’un serveur dont les ressources seront spécifiquement destinées à votre ou vos sites internet. Ce genre de serveur est par conséquent plus adapté aux plateformes en ligne qui génère beaucoup de trafic tels que les commerces électroniques. Cependant, il faut avoir des connaissances en informatique pour configurer et assurer la maintenance du serveur.

Comment choisir son hébergeur ?

Le premier critère de choix d’un hébergeur reste le Uptime qui définit le taux d’accessibilité de votre site web. Un taux de 99,9 % vous garantie une accessibilité optimale qui contribue à booster l’image de marque de votre entreprise. L'hébergeur doit également être disponible pour répondre à vos éventuelles questions techniques. Si vous optez pour un hébergement mutualisé, il est important de disposer d’une quantité de mémoire vive suffisante et d’un temps d'exécution correcte pour le chargement rapide de vos pages. Un temps d'exécution égale à 300 secondes et une mémoire vive de 1280 méga-octets sont de très bonnes valeurs pour un fonctionnement optimal.

Par ailleurs, vous pouvez vous baser sur les commentaires des internautes sur les réseaux sociaux pour connaître la qualité des prestations d’un hébergeur. Les clients d’un prestataire dont les serveurs font l’objet de pannes récurrentes en feront forcément mention sur les espaces dédiés.