Entretenir ses semelles et dessous de chaussures

Addict aux souliers, le moment des soldes est la période idéale pour succomber, se faire plaisir à souhait. Et, cette année, la saison s’annonce d’ores et déjà fatale tant les tendances chaussures printemps-été 2018 sont foisonnantes. Sneakers, sandales, babouches, tongs, mules, spartiates, espadrilles, chaussures à plateformes ou encore nu-pieds et slingbacks notamment, des classiques aux plus excentriques, il est aisé de trouver chaussure à son pied pour se chausser. Entre les couleurs, les modèles, les imprimés, les accessoires, les textures, c’est relativement simple : il y en a pour tous les goûts, toutes les envies et surtout, il n’y a aucune fausse note dans cette partition estivale. D’ailleurs, « une femme avec de jolies chaussures n’est jamais laide » (Christian Dior) pour autant, que ces dernières soient bien entretenues

Les astuces pour de belles chaussures

Pour préserver toute la splendeur et l’éclat de ses souliers, il faut aussi bien nettoyer et entretenir les semelles intérieures que les semelles extérieures. Rien n’est plus moche que d’avoir de belles chaussures avec des dessous abîmés voire des semelles odorantes : cela enlève toutes ses chances de paraître crédible. C'est d'ailleurs une fashion faux-pas !

Les semelles extérieures

En tout premier lieu, il est essentiel de protéger ses semelles en cuir contre l’abrasion pour éviter un ressemelage coûteux. Rien de tel que des patins en cuir, des bonbouts, mais aussi au besoin une tige pour cela. D’autant, que ces matières premières de maroquinerie pour chaussures préservent également des éventuelles glissades sur les chaussées, mais évitent également qu’à la première averse les semelles en cuir ne soient imbibées d’eau. Le voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. Et, ce dernier est à la portée de toutes pour éviter l’usure prématurée de ses souliers et faire une marche de mille lieues.

Les semelles intérieures

Ensuite, il peut arriver que les semelles intérieures des chaussures soient usées. En effet, à chaque pas, les inserts poreux de la semelle absorbent la graisse, la transpiration, mais aussi la saleté. Autant de facteurs propices à la prolifération des bactéries et autres moisissures et donc des odeurs ! Qu’à cela ne tienne, il existe là aussi des semelles intérieures pour remplacer celles qui seraient les plus usées, abîmées. Et avant cela, rien de tel que d’éliminer régulièrement les traces et les odeurs, bref de nettoyer les semelles intérieures. S’il s’agit d’une odeur légère, une simple brosse imbibée d’eau chaude et de savon de Marseille viendra à bout des parties les plus sales. Dans le cas de tâches et d’odeurs plus persistantes, il convient de mélanger à parts égales de l’eau avec du bicarbonate de soude. Et, dans le cas d’une paire de semelles en fibre textile, rien de tel qu’un passage en machine. 

Pour finir, afin de garder le plus longtemps possible dans leur état d’origine ses chaussures, mieux vaut les dépoussiérer systématiquement après chaque utilisation, mais aussi et surtout, de faire des rotations. À l’image de l’aération du logement, les chaussures elles aussi doivent être aérées et ventilées.