Comment bien choisir ses chaussures de sécurité ?

Vous aimez alors partagez

Une paire de chaussures de sécurité doit être choisie en tenant compte des circonstances dans lesquelles elles seront portées. En effet, votre cadre de travail détermine la norme à choisir et le niveau de confort des chaussures. Voici nos conseils pour bien choisir ses chaussures de sécurité.

Les normes des chaussures de sécurité

Il existe plusieurs normes pour chaussures de sécurité. La Norme EN 20 347 désigne les chaussures de travail (O) qui n’ont pas d’embouts de sécurité ou une autre protection spécifique. Pour des chaussures de sécurité dotées d’un bout résistant à des chutes d’objets de 10 kg suivant une hauteur d’un mètre, optez pour une norme EN 20 346.

Si vous désirez une très bonne protection contre la chute d’objets, il faudra choisir la norme la plus populaire EN 20 345 pour l’achat de vos chaussures de sécurité. Elle définit les chaussures de protection munies d’un embout résistant à des chutes d’objets de 20 kg pour une hauteur d’un mètre. La norme EN 20 345 assure une couverture contre différents éléments selon le sigle qui lui est associé. La nomenclature CI par exemple indique une capacité d’isolation au froid, tandis que le sigle HI indique une capacité d’isolation à la chaleur.

Le confort et la légèreté

Par ailleurs, en dehors du niveau de sécurité d’une paire de chaussures, il faut également prendre compte du confort de vos pieds. Ce qui est notamment important si vous devez marcher en entreprise tout au long de la journée. Il est préférable dans ce cas d’opter pour une paire de chaussures légère. Pour ce faire, vous devez savoir que les embouts de protection ont des poids différents selon le matériau utilisé pour leur fabrication.

De même, le matelassage de certaines parties de la chaussure (cheville ou languette) permet de bénéficier d’un niveau de confort supérieur. Si vous devez adopter certaines positions au cours de la journée, il s’agit d’un critère important pour éviter les désagréments et risques de blessures provoqués par les frottements au niveau de la cheville. Le dernier critère concerne la largeur intérieure de la chaussure, elle doit être adéquate pour une aisance de votre pied. Une chaussure étroite peut causer des soucis de circulation sanguine et d’écrasement du pied.


Vous aimez alors partagez